Share the Music!

Encuentro

ENCUENTRO – « une rencontre entre deux univers musicaux, héritiers d’une même source: Buenos Aires… »

Label: Aeon;
Distribution: Harmonia Mundi.

Musiques: Astor Piazzolla – Gustavo Beytelmann

Musiciens Invités: Laurent Colombani, guitare – Vincent Maillard, vibraphone

Le titre et le contenu de ce nouveau disque sont pleins de sens pour le Quatuor Caliente. Ils témoignent tout à la fois de leur rencontre et de leur grande histoire avec la musique d’Astor Piazzolla et le Tango Nuevo, de leur rencontre – plus récente – avec le compositeur argentin Gustavo Beytelmann et enfin de leurs rencontres avec le guitariste Laurent Colombani et le vibraphoniste Vincent Maillard.

D’Astor Piazzolla, c’est une nouvelle page du compositeur que le Quatuor Caliente nous offre avec beaucoup d’énergie, de force et de sentiment.
Les Camorras sont les derniers morceaux enregistrés par Piazzolla avec son quintette en 1988, « probablement les meilleurs », d’après lui… Des pièces denses, complexes et somptueuses, d’une richesse intense et d’un pouvoir émotionnel infini.
Si les années 60 sont une période explosive dans la création d’Astor Piazzolla, durant laquelle il fonde son premier quintette avec bandonéon, violon, piano, guitare électrique et contrebasse, les années 80 sont une période de synthèse dans son œuvre et dans de sa vie – une vie de combat et de lutte pour s’imposer dans le paysage musicale de Buenos Aires.
Ses compositions sont plus rares, mais plus profondes. Il revisite plusieurs morceaux écrits dans les années 60, avec une nouvelle voix poétique, et une nouvelle force de vie; et nombre de musiciens tels Leopoldo Federico, Roberto Di Filippo ou Horacio Malvicino s’accordent à dire que « Piazzolla fait sonner son quintette comme un orchestre de vingt musiciens ».

C’est après les avoir entendus sur scène que Gustavo Beytelmann propose aux musiciens du Quatuor Caliente en 2007 « Otras Voces », pour le quintette avec vibraphone, qu’ils créeront à l’Abbaye de l’Epau, puis « El Desaparecido » en 2010. Tandis que « Encuentro », composé en 1996, fait partie du répertoire du quintette avec guitare. Ces trois œuvres illustrent trois approches très différentes de l’univers musical du compositeur, qui puise dans toutes ses influences pour nous offrir une musique riche, intense et variée.  » Je compose de la musique contemporaine et une musique avec de fortes composantes du tango. C’est, disons, mon « tango imaginaire ». »
Du fil ténu d’une corde de violon suraiguë, à la puissance d’un mouvement « canyengue », c’est un véritable voyage au cœur des émotions.


Liber’tango